The Blog

créche baleako haziak

Les 3 communes et la micro-crèche Baleako Haziak sont en train de mener un projet pour améliorer la qualité des repas des enfants, tout en soutenant l’épicerie de Maite Garatea.

L’objectif est que les enfants des 3 cantines et de la micro-crèche mangent davantage de produits sains locaux. On leur propose déjà de la viande, de la charcuterie, des oeufs et des laitages locaux. Mais à partir d’avril, ils mangeront aussi des légumes et fruits bio et locaux, via le magasin d’alimentation des Aldudes. Maite Garatea s’approvisionnera aussi en légumes, fruits et laitages bio et locaux pour sa clientèle. Tous les habitants de la vallée sont donc invités à goûter à ces nouveaux produits et à soutenir le magasin de Maite Garatea.

Le projet de Baleako Haziak d’augmentation de l’offre d’accueil petite enfance dans la vallée :

Cela fait 8 mois que l’association Baleako Haziak travaille avec les institutions publiques pour monter un nouveau projet dans la vallée, afin d’augmenter l’offre d’accueil petite enfance, étant donné que la micro-crèche est saturée.

Toutes les institutions publiques approuvent à présent qu’un tel projet est nécessaire, au vu du nombre de naissances dans la vallée.

Il a été décidé qu’à partir de 2023, Baleako Haziak deviendrait un “multi-accueil” proposant deux services: un service d’accueil collectif à 10 places, comme maintenant, et un service d’accueil individuel à 4 places chez Marie Arambel, assistante maternelle (qui travaillera de chez elle tout en étant employée de l’association Baleako Haziak). L’installation d’une deuxième assistante maternelle à Urepel est aussi envisagée.

En attendant que ce projet se concrétise, Marie Arambel commencera à son compte mi-avril, comme assistante maternelle à domicile, en lien étroit avec l’association Baleako Haziak.

Afin que ce projet puisse être mené le mieux possible, qu’il puisse être ajusté et défendu au mieux face aux institutions publiques, les 3 communes de la vallée, l’association Baleako Haziak et Marie Arambel demandent à toutes les familles en besoin d’accueil pour leurs enfants de se manifester auprès d’eux, afin que leurs demandes puissent être recensées et intégrées au projet au fil des mois.