Xalbador

Visite patrimoine

Xalbador
Fernando Aire Etxart (1920-1976), dit XALBADOR (nom de sa maison natale), est un BERTSULARI (barde-improvisateur) renommé du Pays basque nord, et un symbole pour le pays basque entier.
Berger et agriculteur, il demeure toute sa vie dans sa commune natale.
Il chanta son premier bertsu à 16 ans, au restaurant “Anglesainea” à Urepel. Alors que des villageois chantent des bertsu à tue-tête à l’intérieur, depuis l’extérieur,Fernando les observe avec envie Alors qu’ils se taisent, il ne peut se retenir, et lance à son tour un bertsu de la fenêtre où il se trouve. Le silence se fait alors dans la salle face à l’audacieux jeune improvisateur qui ose défier ses aînés. Ce dernier s’échappe aussitôt en courant comme s’il avait commis un délit. Ce sera le premier d’une multitude de bertsu.
À partir de 1960, et jusqu’à sa mort, il participe aux plus grands championnats de bertsularis organisés à Donostia (Saint-Sébastien) au Pays basque sud, faisant équipe avec Mattin Treku, dont il reste indissociable, encore aujourd’hui. En effet, ils font connaissance lors d’un concours de bertsu pour jeunes organisé à St-Jean-de-Luz. Dès lors, ils se lient d’amitié, et partageront leur amour et passion du bertsularisme en faisant équipe à maintes reprises lors de concours, fêtes de village, et occasions en tout genre.
Outre son don incontestable pour la joute verbale, les circonstances de sa disparition participent à la légende qu’est Xalbador. En effet, le jour de la présentation au public de son livre “Odolaren mintzoa”, (la voix du sang), tandis que tout le Pays Basque lui rendait hommage dans son village natal, Xalbador s’éteint subitement.
Il laisse un inestimable héritage de par ses nombreux bertsus justes et poignants, son amour du pays et de la langue basque.
L’auteur compositeur Xabier Lete écrivit avec Lourdes Iriondo la chanson Xalbadorren heriotzean (La mort de Xalbador) en hommage au poète disparu. C’est l’une des chansons les plus connues et entonnées à travers tout le Pays basque.
En mémoire de ce prodige, qui comme le dit Mixel Itzaina, l’un de ses amis proches, “était Urepeldar jusqu’à la moelle”, plusieurs oeuvres lui sont dédiées, à UREPELE, le village qui l’a vu naître.

-AU BOURG:
*STÈLE EN PIERRE ROUGE sur laquelle est sculptée le profil grave si caractéristique de Xalbador.
*UN DISQUE DE PIERRE gravé d’une inscription fait face à la stèle, à l’ombre des arbustes encerclés d’une murette en pierre.
* Tout près, une imposante plaque de granit est
accrochée sur la façade du mur-à-gauche “Gure Amentsa” (notre rêve). Les BERTSU que Xalbador lui-même avait créés EN HOMMAGE A LA PELOTE y sont gravés dessus

-COMMÉMORATION ANNUELLE:
Une journée, « Xalbador Eguna » lui rend hommage tous les ans au mois d’octobre avec diverses animations culturelles, tournant principalement autour du bertsularisme.